Le retour du DIY au premier plan

Qui suis-je ?

Bonjour à tous je suis Pico, depuis mes 13 ans j’ai commencé à développer une passion pour le bricolage et l’électronique. J’ai touché à tout, j’ai réparé des vélos, j’ai fabriqué des objets utiles et sympa et j’ai fais faire des économies à ma mère chaque fois qu’elle avait besoin d’un électricien ou d’un bricoleur pour faire des petits travaux à la maison.

Mais je ne suis entré véritablement dans le monde de l’électronique que lorsque j’ai fabriqué un système d’alarme. Cela m’a poussé ensuite à accomplir d’autres prouesses tel que la fabrication de mini robots ou de séchoir à main.

Mon mentor n’est autre que mon oncle a qui je dois cette passion et qui m’a toujours orienté et conseiller dans mes travaux.

Je vis actuellement à Munich en Allemagne ou j’exerce le métier d’ingénieur en génie électrique et j’ai décidé un beau jour de mettre mon savoir et mon expérience au profit des jeunes passionnés, curieux et surtout ambitieux.

Le sujet du jour : Pourquoi le DIY est une valeur importante ?

Les parents doivent toujours chercher à inculquer à leurs enfants les bonnes valeurs afin que ces derniers réussissent leurs vies.  Beaucoup de géniteurs cède face à tous les caprices de leurs petits, ils les aident dans toutes les tâches qu’ils doivent accomplir, si bien que les enfants perdent leur sens de l’autonomie et ne sont plus capable d’accomplir n’importe quelle tâche sans aide. C’est pourquoi, vous devez impérativement les pousser vers la philosophie du DIY, l’abréviation de « Do It Yourself » en anglais.

Aujourd’hui nous allons évoquer cette philosophie dont tout le monde parle dans le domaine des loisirs créatifs.

Qu’est ce que le DIY ? Pourquoi devons-nous pousser nos enfants vers la philosophie du DIY ? Et quelles sont les thématiques du DIY ?

Qu’est ce que le DIY ?

DIY est un mot anglais, c’est l’abréviation de l’expression « Do It Yourself » ce qui veut dire en Français « Fais le toi même ». C’est l’ensemble des activités visant à créer des objets de notre vie de tous les jours, qu’ils soient technologiques, artistiques ou artisanaux.

Bien que le bricolage ou le fait de se débrouiller sois même soient les fondamentaux de la philosophie, d’autres choses peuvent y être associées comme le fait d’être le principal protagoniste d’une action et ne pas en être spectateur, les activités de recyclage, l’édition de livres ou BD, l’échange de connaissance et de cultures sont autant de dérivés du DIY.

Nous pouvons aussi définir le DIY comme des tutos, des modes d’emplois, des recettes ou des explications. Cette philosophie qui était une nécessité à l’époque de nos grands parents est revenue en force depuis le début des années 2000. Aujourd’hui ce n’est plus une simple mode passagère c’est devenu un mode de vie. Beaucoup de jeunes se prêtent au jeu, par exemple en France 75% des jeunes filles s’adonnent à des activités créatives.

On ne compte plus les activités pratiquées par les jeunes que ce soit à la cuisine en faisant des plats ou des desserts, la couture en customisant leurs vêtements, certains arrivent même à créer des bijoux. Cette méthode est une méthode créative qui pousse ceux qui la pratiquent à innover et à se démener pour atteindre le résultat qu’ils attendent. Cela leur permet de réaliser des créations à leurs goûts et au moindre coût.

Pourquoi pousser ses enfants vers le DIY ?

Les trucs et les astuces du DIY sont très bien pour les enfants, car en pratiquant des activités créatives et en utilisant des outils et des accessoires manuels vos jeunes pousses pourront apprendre à créer diverses choses de leurs mains, que ce soit leurs propres jouets ou encore des objets qui peuvent leurs être utiles dans la vie de tous les jours. Le but de ce loisir créatif est de pousser les plus jeunes à user de leurs talents et en développer d’autres tout en s’amusant.

Vos enfants trouveront un malin plaisir et auront une plus grande estime d’eux même lorsqu’ils réussiront à faire des créations avec leurs propres moyens.

Les petits verront aussi s’améliorer leurs capacités mentales et manuelles. En effet, plus un enfant bricole plus il sera adroit de ses mains et en plus il développera une aura particulière à la vue de différents ongles et de différents points de vue.

Poussez donc vos enfants vers le DIY il serait dommage de les en priver car comme vous l’avez surement constaté l’imagination de vos bambins est débordante, si bien qu’ils imaginent des jouets, des objets ou des lieux qui ne vous viendront jamais à l’esprit. Dans ce cas il faut les encourager à mettre en œuvre ce qu’ils voient. Qui sait votre enfant est peut-être un futur artiste de talent. N’imposez aucune limite bien au contraire, plus il en fait mieux c’est. Offrez-leur toujours du matériel de bricolage destiné aux enfants, il y’en a partout et le choix est vaste.

Autre raison pour pousser vos enfants au « Do It Yoursef » c’est que le DIY est l’occasion pour les parents et les enfants de se retrouver et passer du temps ensemble pour partager et tisser des liens.

Quelles sont les thématiques du DIY ?

Il existe une multitude de thématique du « Do It Yourself » et toutes sont aussi valorisantes les une que les autres lorsque l’objectif est atteint. Le concept a beaucoup évolué depuis le simple tricotage à domicile de nos mamies et aujourd’hui il existe un tas de nouvelles thématiques de DIY comme la Cuisine, le bricolage, la conception de jeu et de jouets, la fabrications de bijoux et bien d’autres.

De mon coté, je vais vous dévoiler la liste des top 6 activités du « Do It yourself » auxquelles vous devez absolument vous initier avec vos enfants :

  • Le jeu du morpion avec des galets : Cela peut être à la fois décoratif et ludique, vous pourrez décorer avec votre salon tout en étant toujours prêt à affronter vos enfants pour une petite partie.
  • Les petites voitures en rouleau de papier toilette : Ne jetez plus vos rouleaux de papier toilette, pensez plutôt à les recycler. Dans ce cas vous pourrez faire fabriquer des petites voitures à votre enfant. En faisant cette activité il s’adonnera à plusieurs tâches telles que l’assemblage, la peinture ou encore le découpage.
  • Le jeu du chamboule-tout avec les bouteilles de lait : Là aussi, votre enfant pourra créer un jouet avec peu de matériel. Cela lui prendra une heure et demi pour élaborer un jeu qui le fera marrer et surtout ce qui vous fera faire des économies.
  • Les échasses en boîte de conserve : Pour les fabriquer c’est simple, vous devrez recycler vos boites de conserve. Le principe du jeu est facile, votre enfant devra reposer ses pieds sur le dessus des boîtes et devra les soulever en même temps qu’il tirera avec sur ses bras.
  • Le labyrinthe à bille : Toujours dans l’idée du recyclage, il vous faudra cette fois ci trouver le couvercle d’une boite à chaussures, des pailles et une bille.N’oubliez pas d’indiquer le début et la fin du labyrinthe et poussez votre enfant à être créatif lorsqu’il élaborera son labyrinthe. Voilà, le tour est joué.
  • Le toboggan à billes : Votre enfant sera fasciné par ce jeu qu’il concevra. La réalisation de ce toboggan est très simple, en effet vous n’aurez qu’à récupérer une frite de piscine en mousse, de la couper en deux et de relier les deux moitiés à l’aide de cure dents. Placez une boite à chaussure au bout pour indiquer l’arrivée.

Mis à part le fait que vous développerez le côté créatif et bricoleur de votre enfant, ce genre d’activités vous fera faire des économies au lieu d’acheter des jouets qui coûtent souvent très cher. De plus votre enfant éprouvera plus de plaisir à jouer avec quelque chose qu’il a construit lui même.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à liker et à me faire part de vos commentaires.

Suivez ma page Facebook : https://www.facebook.com/jeuneingenieur/?fref=ts

Et abonnez-vous à ma chaine Youtube :https://www.youtube.com/channel/UCJGgu88qagSi145Q7LCe9KA

EBOOK OFFERT

Piège tes potes en construisant un système d'alarme

Nous conserverons votre email de façon confidentielle.
About The Author

Pico Bianco

Je m’appelle Pico! Je suis passionné du bricolage, électronique. Cela a commencé dès mes 13 ans. Je réparais des vélos, je fabriquais des objets sympathiques. Le déclic s’est produit véritablement quand j’ai fabriqué un système d’alarme où j’ai dû appréhender différents corps de métier, un défi que j’ai relevé brillamment, grâce à mon oncle qui n’a pas hésité à me prêter main-forte. Actuellement, je suis ingénieur en génie électrique et je vis à Munich. J’ai jamais baissé les bras devant une quelconque difficulté en concrétisant un séchoir à main, des systèmes d’alarme, des mini-robots… Au travers ce site, je voudrai bien partager mes expériences et mon savoir-faire avec les enfants ambitieux et curieux.